Bienvenue sur le site des questions réponses du jardin et des espaces verts. Connexion or Inscription

1 Réponses

VAL’HOR- l’interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage : Quels sont les inconvénients et autres aspects négatifs des plantes exotiques envahissantes ?

Posée par: 107 vues Végétal

VALHOR-Code-De-Conduite-Professionnel-Plantes-Envahissantes-2017

1 Réponses

  1. +1 Votes Thumb up 0 Votes Thumb down 0 Votes

    ● Impacts économiques :

    Certaines plantes exotiques envahissantes peuvent engendrer des impacts économiques importants. D’une part, les plans de gestion ou d’éradication sont onéreux, tant les plantes peuvent être difficiles à contrôler ou à éliminer définitivement d’un milieu. Des coûts peuvent également être imputables aux plantes envahissantes pour la restauration d’infrastructures dégradées, à l’instar de chaussés altérées par les repousses vigoureuses de certaines espèces comme l’ailante (Ailanthus altissima). D’autre part, des coûts indirects sont également engendrés. Certaines plantes exotiques envahissantes peuvent devenir des adventices de cultures forestières ou agricoles et en diminuer les rendements, ce qui correspond à autant de manque à gagner pour les agriculteurs concernés.

    ● Impacts sur la santé publique et impacts sociétaux :

    Un nombre restreint de plantes exotiques envahissantes peuvent causer des problèmes de santé publique. Pour certaines, leur pollen s’avère être particulièrement allergisant comme c’est le cas de l’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) à laquelle 10 % de la population française serait sensible. Pour d’autres, le contact de la sève avec la peau peut engendrer des brûlures : c’est le cas de la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum). Certaines plantes exotiques envahissantes peuvent dégrader l’image des milieux aux yeux des usagers. Elles peuvent également perturber les activités récréatives qui y prennent place : envahissement de chemins d’accès ou bords de berges, recouvrement de plans d’eau empêchant des activités aquatiques…

    ● Impacts sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes :

    Dans certains cas les plantes exotiques envahissantes peuvent également entraîner une diminution de la diversité biologique des milieux envahis. En effet, il peut arriver que des plantes exotiques envahissantes présentent localement des avantages compétitifs sur les espèces indigènes qu’elles peuvent alors surpasser en nombre, voire ponctuellement les éliminer. Cependant, il est parfois difficile de déterminer quelle est la relation de cause à effets entre la prolifération d’une plante exotique envahissante, la dégradation d’un milieu et la régression d’espèces indigènes : la plante exotique envahissante profite souvent de la dégradation d’un milieu pour y proliférer, sans pour autant être la cause de cette dégradation.

    En modifiant la composition floristique d’un milieu, la prolifération d’une plante envahissante peut dans certains cas avoir des répercussions indirectes sur les espèces animales et les chaînes alimentaires. La prolifération de plantes exotiques envahissantes peut avoir un impact sur le fonctionnement des écosystèmes, par exemple en modifiant les propriétés physico-chimiques du sol. Certaines plantes, comme les renouées ou l’ailante, s’imposent plus facilement par l’émission de substances qui nuisent à la reproduction et la croissance des espèces indigènes (phénomènes d’allélopathie). Dans les milieux aquatiques, la prolifération en surface de plantes envahissantes diminue l’accès à la lumière pour la vie aquatique ce qui peut conduire à son asphyxie.

    Plus d’info sur : Val’HorCode de Conduite Plantes Envahissantes

    VALHOR - Juin 27, 2017 | Répondre


Question Réponse