Bienvenue sur le site des questions réponses du jardin et des espaces verts. Connexion or Inscription

1 Réponses

MYRIAD ANTINUISIBLES : Que faut-il savoir à propos du… Mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus) ?

Posée par: 744 vues , , ,
Autres

1 Réponses

  1. +1 Votes Thumb up 0 Votes Thumb down 0 Votes

    Le Mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus) vit dans les champs, jardins et habitations. Il fait un nid. C’est un habile grimpeur qui se déplace par bonds, on l’appelle aussi « souris sauteuse ». Il est actif toute l’année et creuse des galeries parfois profondes. La peau de sa queue a la propriété de se rompre facilement pour permettre à l’animal de s’enfuir s’il est saisi par un prédateur. Il est discret, peu sociable et vit en couple.

    Son régime alimentaire : il consomme des plantes, graines, baies, champignons mais aussi des insectes, vers et escargots. Il apprécie également le maïs, blé et l’avoine. Il fait des provisions.

    Le Mulot sylvestre a un pelage gris et fauve sur le dos, et le ventre blanc. Il a des grandes oreilles à pavillon élargi, des gros yeux saillants, une queue très effilée et sa longueur tête + corps (8 à 10 cm). Son poids est entre 10 et 30 g.Il a entre 3 à 5 portées par an de 8 à 8 petits. Il a les membres postérieurs plus longs que les antérieurs (animal sauteur).

    Comment le repérer : il fait des dégâts sur les plantules, semis, fruits (serres horticoles, fraisiculture…). On retrouve des amas de graines, des trous percés dans les noisettes, des traces de dents. Il creuse également des galeries profondes et terriers de 2 à 3 cm de diamètre environ. Il niche dans les garages, débarras, abris de jardin … à l’automne.

    Bon à savoir :

    Surveillez les bâtiments à l’intérieur desquels les mulots peuvent s’introduire pour consommer des produits d’alimentation humaine et dégrader les matériaux d’isolation.

    Pour un traitement efficace et sécurisé contre les mulots, il faut dans un premier temps repérer les indices de présence (crottes, terriers, dégâts…) et disposer les appâts près de ceux-ci dans des boîtes d’appâtages sécurisées telles que les SECURI’BOITES MYRIAD.

    Source : Myriad

    MYRIAD - Juil 07, 2016 | Répondre


Question Réponse